Qu'est ce que prévoir

Prévoir est une compétence que chacun d’entre nous se targue de posséder. Que ce soit dans le milieu professionnel ou dans la sphère privée, il est de bon ton de s’attribuer cette capacité. Par exemple sur la route ; vous pouvez interroger des dizaines de conducteurs, chacun d’entre eux va vous expliquer la manière dont il pratique cet art avec aisance. Pourtant prévoir reste une activité que peu d’entre nous sont capables de caractériser à juste titre. Je vous pose donc la question suivante ; qu’est-ce que prévoir ?

C’est la question sur laquelle Henri OLIVIER a travaillé pendant plusieurs années, à travers la mise en place d’une formation sur le risque routier. Si chacun d’entre nous à la capacité de prévoir et y met une valeur forte, comment se fait-il que nous nous trompions sur la route ? Cet intervenant propose à travers ses formations d’éclaircir une confusion sur l’utilisation du mot prévoir. En effet celui-ci nous emmène à la fois sur la notion de prévention et sur la notion de prévision. Dans les deux cas nous utilisons le verbe prévoir et pourtant ces derniers n’ont pas le même sens. Selon le Larousse, prévoir est normalement assimilé à la notion de prévision. La prévision étant l’action de voir au juste et avant que cela se produise. Les prévisions météorologiques par exemple représentent bien la capacité à prédire le temps qu’il va faire. Si le météorologue nous annonce un temps pluvieux et qu’il fait beau, sa prévision sera mauvaise. Nous nous entendrons ainsi, pour dire qu’il a fait une erreur. De l’autre côté nous avons la notion de prévention. La prévention s’assimilera plutôt à la démarche que nous mettons en place pour savoir si nous prenons notre parapluie. Si le temps est celui d’un jour d’été sans un nuage, il est peu probable que vous preniez votre parapluie pour aller au restaurant ce midi.  S’il pleut des trombes d’eau, vous prendrez votre parapluie mais cela n’aura rien avoir avec une quelconque précaution. Cependant si le temps est couvert vous conviendrez que la démarche liée à la prévention serait de prendre son parapluie. Cet exemple est intéressant car  si vous emmenez votre parapluie, et qu’il ne pleut pas ; il est difficile d’appeler cela une erreur. Ainsi nous pourrons convenir que la prévention n’a pas le même objectif que la prévision. D’un côté,  le météorologue qui se trompe, quand ce qu’il imagine ne se produit pas. De l’autre, le prévoyant qui ne fait pas d’erreur, si ce les complications redoutées ne se réalisent pas. Dans ce cas, la prévention est donc la capacité à voir le pire et non à percevoir le juste. Prévision et prévention sont donc deux notions aux objectifs bien différents, et pourtant, ils se partagent le même verbe !

« Le bulletin météo prévoit une éclaircit entre 14h et 15h. » Capacité à voir le juste.

« Je prévois mon parapluie pour aller manger, on ne sait jamais ! » Capacité à voir le pire. 

Écrire commentaire

Commentaires: 0